archivo

Archivo de la etiqueta: Chu Tien-wen

我們只能對L’Asiathèque出版社的決定喝采,他們要出版侯孝賢的最新一部電影的劇本,附上電影故事靈感來源的裴鉶(西元九世紀)的傳奇,以及電影最年輕的共同編劇謝海盟所寫的拍攝記錄。打從前往坎城開始,《聶隱娘》就受到了評論幾乎是一面倒的讚譽。但那仍然是一部複雜而難以接近的片子:形式上令人驚嘆的豐富匹配著某種敘事的深奧,並且還攙雜了這部電影與武俠類型符碼之間的關係。 Jean-Michel Frodon在《行雲紀: 刺客聶隱娘拍攝側錄》的序裡,正確地定義這部片像是「巨大異質性的集合」。這也同樣關乎這樣一部電影,打從最一開始,就一點都不像那些使得侯孝賢成為當代電影重要人物的其他作品。《聶隱娘》甚至能夠被詮釋為侯的軌跡之內的一次斷裂。然而,更仔細考察他的作品,會顯示出這道軌跡總是具備了這類斷裂的可能性,這解釋了這軌跡上那些題材與風格的變化──即使一種回顧的觀點傾向於對那些斷裂處視而不見,而在整個進程上強加一種連續演化的印象。

Read More

Yuanfang Magazine publica mi artículo “Chu Tien-wen y Hsieh Hai-meng, escritoras de Hou Hsiao-hsien” en el que presento el trabajo de estas dos escritoras y su importancia en la obra del maestro taiwanés. Aprovecho para retomar algunas reflexiones que había publicado en nonfiction.fr (“Ellipse et inquiétude chez Hou Hsiao-hsien”), a propósito de Nuages mouvantes (L’Asiathèque, 2016), libro en el que Hsieh relata su experiencia como guionista de The Assassin (聶隱娘, 2015).

Ce film taïwanais d’apparence simple, Un été à Quchi (暑假作業, 2013) de Chang Tso-chi, semble tout rendre évident – les écarts entre générations, les différences de classe, l’opposition entre le monde rural et le monde urbain, etc. -. Mais il présente aussi des éléments d’une certaine complexité, comme la figure du grand-père (Nick Yen) ou la façon dont le film tisse les rapports entre le réel et la fiction. À l’instar de la pièce que les enfants répètent à l’école ou du journal que Bao (Liang Yang-yu) est censé écrire pendant l’été, Chang Tso-chi fait ici ses « devoirs de vacances » (tel est le titre originel). D’où les nombreuses ressemblances du film avec un des premiers chefs d’œuvre de Hou Hsiao-hsien, Un été chez grand-père (冬冬的假期, 1984). Si le film de Chang présente la découverte du mal à travers l’accident de l’ami de Bao, Mingchuan (Xie Ming-quan), celui de Hou le faisait de façon moins frontale, mais beaucoup plus troublante. S’agit-il juste d’une différence entre générations ?

En salles depuis le 24 septembre 2014