Le Prince de Hombourg (Marco Bellocchio, 1997)

Découverte de ce chef d’œuvre de 1997, qui n’est sorti en salles françaises que la semaine dernière. Le Prince de Hombourg (Il Principe di Homburg), adaptation de la pièce de Kleist, est un film riche grâce à sa sobriété. Si je devais retenir une image, ce serait celle des ombres de cavaliers qui se projettent en série sur le mur de la grande salle du Prince Électeur. Artificiel et théâtral, ce hors-champ fonctionne comme une lanterne magique dans son mouvement circulaire et son effet hypnotique. Marco Bellocchio s’amuse à percer l’image. La dimension d’illusion, ou de délire, qu’il dévoile ensuite, dissimule la mécanique des ombres derrière les nuages de la bataille.

En salles depuis le 1er juillet 2015

Anuncios

Los comentarios están cerrados.