La bataille de la Montagne du Tigre (Tsui Hark, 2014)

En matière d’identité nationale, Tsui Hark a toujours été un réalisateur assez tordu : ni vietnamien, ni hongkongais, ni chinois, peut-être que sa vraie famille est celle des cannibales (Histoire de cannibales / We’re Going to Eat You, 地狱无门, 1980). Et sa génération, celle des jeunes nihilistes qui faisaient exploser une salle de cinéma dans L’enfer des armes / Don’t Play With Fire / Dangerous Encounters of The First Kind (第一类型危险, 1980). Si on pense à ça, on comprend très vite pourquoi La bataille de la Montagne du Tigre (智取威虎山, 2014) ne pouvait pas être un simple film nationaliste. Il a été pourtant un des plus grand succès au box-office en Chine et il faudrait en tirer un certain nombre de conséquences. À commencer par le jeu des 7 différences entre le film de Tsui Hark et l’opéra rouge du même titre, par exemple à propos de la bataille du tigre et d’un certain exercice de l’imagination :

En salles depuis le 17 juin 2015

Anuncios

Los comentarios están cerrados.