« Tout film, même ordinaire, est infiniment complexe. Une lecture suivant son fil narratif le rend simple – mais le film en lui-même demeure très compliqué. »

Raúl Ruiz, Poétique du cinéma, Dis Voir, 2005, page 22

Anuncios

Los comentarios están cerrados.