« La Chine, au sens large (qui inclut la Chine continentale, Hongkong, Taïwan et la diaspora chinoise) constitue certainement, avant même l’Europe, l’hypothèse la plus crédible d’un pôle de productions de récits et de représentations susceptible de s’opposer un jour à la tendance à l’hégémonie de Hollywood. Que le monde chinois, modernisé sans renier ses origines et ses singularités, puisse être porteur “naturellement” des valeurs formelles vers lesquels tend la modernité cinématographique est une étrange promesse, pas seulement pour le cinéma. »

Jean-Michel Frodon in Hou Hsiao-hsien, Cahiers du cinéma, “Auteurs”, 1998, page 25

Anuncios

Los comentarios están cerrados.